102 avenue des champs élysées 75008 paris
+33651857538
contact@peinture-paris.com

Types de peintures à Paris

Les différents types de peinture

  • Les peintres en bâtiment interviennent sur tous types de peinture. On ne choisit pas la peinture par hasard. Cela dépend de la nature de la surface et du matériau à traiter. Les différentes peintures peuvent catégoriser selon leur composition, la matière à peindre, la finition souhaitée, leurs caractéristiques et la manière d’appliquer. Puisque chaque type de peinture a ses spécificités, il est donc important de demander l’avis d’un pro. On distingue 3 grandes familles de peinture, dont l’acrylique, la glycérophtalique et la spécifique. Chacune d’entre elles est disponible en finition mate, brillante et satinée. Les peintures glycérophtaliques sont connues aussi sous le nom de peintures à l’huile. Quant aux peintures acryliques, elles sont plus utilisées à l’intérieur qu’à l’extérieur. Elles se diluent dans l’eau et s’adaptent à tous les matériaux. Comme leur nom l’inique, les peintures spécifiques sont sollicitées pour les supports tels que le bois et le métal. Pour y voir plus clair, découvrez les spécificités de chaque type de peinture :
  •  La peinture à l’eau adopte l’eau comme son solvant. Ce qui la distingue de l’acrylique, c’est le fait qu’elle a subi une modification chimique. Elle peut présenter de l’uréthane ou encore du silicone. Dégageant peu ou pas du tout d’odeur, ce type de peinture convient à toutes les pièces de la maison et sur tous types de supports à condition d’être bien préparés. Son principal atout se résume sur le fait qu’elle soit lessivable et résistante.
  • La peinture à l’huile utilise un solvant de type organique comme l’essence, les cétanes aromatiques et le white spirit. Elle convient aux murs d’une nouvelle maison.
  • La peinture acrylique est une peinture à l’eau contenant d’un mélange de résines naturelles ou synthétiques et de pigments. Elle s’adapte également à toutes les pièces et sur tout type de support, sec ou humide. Cette peinture peut être également utilisée en extérieur. Elle dégage une très faible odeur. Puisque contient peu de solvant, son temps de séchage est donc rapide. Résistante à l’humidité, elle constitue ainsi un meilleur revêtement. Le fait qu’elle soit peu consistante permet aux murs de respirer et de diminuer les risques de craquelures. Attention, cette peinture ne peut pas être lessivée avec des produits ménagers.
  • Il existe aussi une peinture dite antidérapante. Idéale en intérieur comme en extérieur, elle est utilisée pour éviter les risques de chute. Son pouvoir antidérapant s’explique par la présence d’agrégats dans sa composition. Il s’agit de particules très fines de sable. Cette peinture est généralement appliquée sur les sols. Elle a l’avantage d’être facile à poser et de sécher rapidement. Elle est recommandée dans un garage, une terrasse, un escalier en béton ou en pierre et autour d’une piscine. Avant l’application, une bonne préparation du surface à couvrir est de mise. Tout d’abord, il faut aspirer très soigneusement le support pour se débarrasser des particules friables. S’il n’est pas parfaitement lisse ou présente encore des saletés, il faut le laver et y appliquer un produit dégraissant si des taches y sont incrustées.
  •  On sait parfaitement l’impact de l’humidité sur notre santé. La peinture anti-humidité est un traitement anti-humidité des surfaces. Elle joue le même rôle que les enduits anti-humidité et les hydrofuges de surface. En appliquant cette peinture, c’est comme lutter superficiellement contre l’humidité. Elle convient sur tous types de supports, en intérieur comme en extérieur. Elle peut être utilisée à titre curatif ou préventif. Elle est totalement étanche tout en laissant respirer les murs. Elle met 2h pour se sécher et elle est lessivable. La peinture anti-humidité ne supprime pas l’humidité du mur. Elle l’empêche seulement de s’y infiltrer. En cas de problèmes majeurs, le recours à un expert de l’humidité s’impose avant de passer à l’application.
  • Pour les parties qui subissent des montées en température constante comme les canalisations, les radiateurs, les convecteurs électriques et les canalisations de chauffage central, des peintures spéciales sont recommandées. Celles-ci résistent à une chaleur de 120°C. Cependant, il y a aussi des peintures qui peuvent résister jusqu’à 200°C, voire jusqu’à 600°C. Elles sont présentées en bombe aérosol ou bien en boîte.
  • La peinture antirouille, comme son nom l’indique protège un support de la rouille. Ce produit peut être aussi utilisé à titre préventif, curatif ou bien protecteur. Elle se décline en phase solvant et en phase aqueuse. Pour bénéficier de 10 ans de protection, une bonne préparation de la surface d’application est demandée. La peinture antirouille en phase aqueuse est la solution adéquate en intérieur. Elle est appliquée en monocouche sur les supports en intérieur contre deux couches à l’extérieur. Si vous cherchez un produit à la fois décoratif et protecteur, optez pour des peintures déco-métalliques. Elles permettent un rendu en or ou en cuivre sur le métal. Si vous souhaitez utiliser une autre peinture, vous pouvez appliquer des primaires antirouilles. Leur nom se doit à leur application en première couche sur le métal comme sur le bois.
  • La peinture époxy est en quelque sorte des peintures à base d’huile. Elle est utilisable particulièrement en extérieur, mais beaucoup de gens l’adopte aussi en intérieur. Elle convient sur un support en béton, en pierre, en bois et bien pour le carrelage. De par sa forte résistance, elle est aussi prisée pour son imperméabilité. Elle garantit un rendu final impeccable. De par son cout plus onéreux, elle présente aussi un temps de séchage très long tout comme le délai entre deux couches. Elle est également difficile à appliquer. Vu qu’elle est polluante, le port d’un casque s’avère ainsi obligatoire. Il faut également bien aérer les pièces une fois l’opération terminée.
  • Il y a aussi ce qu’on appelle la peinture écologique. Elle est conçue dans le respect de l’environnement. Elle est composée de produits naturels tels que le romarin et l’huile de ricin. Elle utilise comme solvant l’eau ou l’essence de térébenthine. Quant aux pigments, ils peuvent être de nature végétale ou minérale. Elle est surtout recommandée dans les chambres à coucher. Cependant, elle peut être utilisée dans toutes les pièces de la maison. Elle ne contient ni composés volatiles nocifs, ni métaux lourds. Lavable, elle a le pouvoir de freiner la croissance des moisissures. Ses inconvénients résident sur son séchage long, son prix élevé et le choix des couleurs limité. Aussi, elle se conserve moins longtemps.