102 avenue des champs élysées 75008 paris
+33651857538
contact@peinture-paris.com

Peinture à effets: comment choisir

Peinture à effet : prix et présentation des peintures à effets

 

La peinture à effets est une peinture de décoration qui permet de donner un volume supplémentaire à la pièce, de la clarté , de la couleur, une apparence originale.

 

 

— Souvent proposée sous la forme de peinture classique ou d’enduit mural, elle adopte plusieurs styles et finitions : métal, ardoise, sablé, ethnique, etc. Selon la qualité de la peinture choisie, on utilise un outil précis (taloche, brosse, éponge ou encore spatule) pour lui donner son aspect final…

D’ailleurs, une notice d’utilisation précise est souvent fournie avec le pot de la peinture : il suffit de suivre les différentes instructions pour avoir un excellent résultat.

Les 2 grandes catégories de peinture à effets

Les commerces proposent 2 genres de peinture à effets : la peinture acrylique et la peinture glycérophtalique (ou peinture « Glycéro »).

La peinture acrylique est ce qu’on appelle communément la peinture à l’eau. Elle sèche rapidement (en 2 heures au maximum), et elle peut même être lessivable. Elle a en outre l’avantage d’être entièrement écologique et elle ne contient aucun composé chimique qui soit nocif pour l’homme ou l’environnement.

La peinture Glycéro (ou peinture à l’huile) résiste mieux à l’humidité et est adaptée pour couvrir les imperfections d’un mur. L’ennui, c’est qu’elle ne peut être lavée à l’eau : pour la nettoyer, il faut utiliser du « White-Spirit ». Elle contient des composés chimiques volatiles (COV) qui peuvent être dangereux, et elle dégage aussi une forte odeur qui peut se révéler incommodante.

Enfin, elle revient plus chère que la peinture acrylique à l’achat.

Laquelle des peintures à effets choisir ?

On choisit sa peinture à effets en fonction de la surface à couvrir. Pour peindre un mur en bon état et sans grandes imperfections, on peut utiliser la peinture acrylique et en appliquer 2 couches pour que le rendu soit meilleur.

Mais si l’on souhaite cacher des fissures colmatées et d’autres défauts, il vaut mieux opter pour la peinture Glycéro et prendre une couleur mate ou sombre qui ne reflètera pas trop la lumière.

Dans tous les cas, il faut absolument vérifier à l’achat que la peinture à effets choisie répond aux normes françaises de qualité. Il suffit pour cela de s’assurer que les différents labels (label Eco pour la peinture acrylique et label NF pour la Glycéro) figurent sur l’emballage du produit.

Peinture à effets : présentation des principales couleurs et finitions disponibles

La peinture à effets offre une vaste palette de couleurs et de finitions. On peut les classer en 5 grandes variétés : les peintures à effets naturels ou sablés, les peintures à effets béton, les peintures à effets métallisés ou pailletés, les peintures à effets peau et enfin les peintures à effets oxydés.

Les peintures à effets naturels ou sablés

Plutôt que de parler de peintures, il s’agit dans ce cas précis d’enduits.

Il en existe 2 types : l’enduit Tadelakt et l’enduit à la chaux classique.

L’enduit Tadelakt est un mélange de chaux et de pigments. Il est appliqué en 3 couches, et l’effet sablé est obtenu grâce à un lissage à la taloche ou à la brosse. Il est recommandé pour les pièces humides (salles de bains, WC, spa, etc.).

L’enduit à la chaux classique s’applique quant à lui en une seule couche, mais avant, il est obligatoire de passer sur le mur à peindre une sous-couche et un produit spécifique teinté. Il permet d’obtenir 3 effets :

  • Un effet sablé (on mélange du sable à la chaux avant application)
  • Un effet lisse (rendu naturel après application)
  • Un effet patiné (on utilise une patine blanche pour obtenir l’effet après application)
Peinture effet sablé
Peinture effet sablé Tollens

Note : les fabricants de peinture à effets ont également prévu un enduit spécial à effet sablé pour les murs déjà peints. Cet enduit peut être à base d’argile ou constitué d’un mélange de chaux et de ciment. Il offre plusieurs finitions : sablé, tissé, brossé… Il s’applique en une seule couche sur un mur poncé, plan et propre.

Les peintures à effets béton

Elles conviennent pour des pièces de séjour ou pour la pièce de travail (bureau ou bibliothèque). On a également 2 variantes de produits : la peinture proprement dite et l’enduit.

La peinture et l’enduit sont tous les 2 faciles à appliquer en une seule couche et disponibles en plusieurs teintes. La principale différence est que la peinture « prend » toute seule. Après l’application de la sous-couche d’accrochage, on passe la peinture sur le mur, puis on utilise de la laine d’acier pour polir la surface.

Peinture effet béton Castorama
Peinture effet béton

Par contre, dans le cas de l’enduit, il faut appliquer l’enduit sur le mur, puis ajouter un produit qui solidifie le ciment. Son avantage est qu’il permet d’avoir un plus grand nombre d’effets que la peinture. On peut avoir avec l’enduit un effet taloché, un effet coffré, un effet strié, etc.

Les peintures à effets métallisés ou pailletés

On retrouve aussi dans cette catégorie 2 variantes : la peinture métallisée et l’enduit métallisé. La peinture est proposée en différents coloris (gris, brun, bronze, etc.). Elle s’étend en 2 couches et est lessivable.

Peinture effet métal
Peinture effet métal

On peut donc la mettre dans les couloirs, dans les pièces souvent fréquentées (salons, salles à manger, chambres des enfants, etc.). L’enduit métallisé permet quant à lui de réaliser des jeux de lumière. Il s’applique en une couche, et pour le protéger des saletés, il est nécessaire d’étendre par-dessus un produit protecteur.

Enfin, la peinture pailletée semble scintiller en permanence. Le choix des couleurs est également large, et on l’applique directement sur le mur sans sous-couches. Ensuite, on étend à l’aide de la taloche un gel pailleté pour accentuer l’effet de scintillement.

Note : l’enduit métallisé peut être magnétisé. Cette variante est utilisée pour peindre les portes, les murs ou les surfaces que l’on souhaite transformer en tableau d’affichage.

Les peintures à effets peau d’animaux ou oxydés

Les peintures à effets peau d’animaux permettent d’avoir une imitation peau d’éléphantpeau de crocodile ou peau de python… Elles sont à étendre sur une sous-couche en une seule fois, puis l’on utilise un rouleau à empreintes pour leur donner le motif voulu.

Enfin, pour les préserver des tâches, on applique après avoir réalisé les motifs une cire de protection.

La peinture à effets oxydés donne l’apparence d’un métal vieilli ou rouillé. On l’applique sur tous les types de mur, sauf sur le polystyrène. Elle s’applique aussi en 3 étapes comme la peinture à effets peau d’animaux : une sous-couche, une couche de peinture, puis une couche de finition.

Quel est le prix de la peinture à effets ?

Il est très difficile de donner le prix exact d’une peinture à effets, car son coût varie suivant :

  • La marque
  • Le type d’effets qu’elle est censée permettre de réaliser (métallisé, pailleté, sablé, naturel, etc.)
  • Son genre (peinture acrylique ou peinture Glycéro)
  • Sa couleur

Cependant, le tarif général vaut entre 3 et 20 euros le litre de peinture à effet. Les peintures à effets sont vendues dans des pots de 2,5 litres ou plus. Selon la teneur et la consistance de la peinture, 2,5 litres sont suffisants pour recouvrir jusqu’à 15 m2.

Ainsi, on a une fourchette de prix allant de 0,5 à 0,70 euros/m2 pour la fourniture en peinture à effet.

Peut-on appliquer sa peinture à effets soi-même ?

Évidemment, on peut soi-même repeindre ses murs avec de la peinture à effets. La seule vraie contrainte est de bien préparer les murs en les nettoyant et en colmatant autant que possible les fissures et les brèches.

Si l’ancienne peinture commence à s’effriter, il est recommandé de l’enlever totalement, puis de poncer les murs pour réduire les irrégularités. Il faut également s’assurer qu’ils sont propres et parfaitement secs avant de leur appliquer la peinture…

Et bien entendu, il faut aussi suivre à la lettre et dans l’ordre le guide d’utilisation fourni avec l’emballage.

Sinon, on peut toujours faire appel à un peintre professionnel. Le tarif horaire d’un peintre varie entre 20 et 40 euros à l’heure en fonction de la difficulté du travail à effectuer et de la nature du support.

Si le peintre propose une facturation à la surface, la moyenne se situe autour de 30 euros le mètre carré.

Note : La fraîcheur et l’humidité ambiante peuvent considérablement altérer la qualité de la peinture et rendre la prise plus difficile. C’est la raison pour laquelle il est conseillé d’effectuer ses travaux de peinture en été ou au printemps.

Que retenir au sujet de la peinture à effets ?

On retiendra que la peinture à effets est une peinture design et esthétique qui permet de donner une allure différente à ses murs.

Elle est offerte en plusieurs coloris et propose un large panel d’effets : effets béton, effets oxydés, effets pailletés, effets métallisés…

Elle s’applique en général sur une sous-couche et pour la conserver plus longtemps, on passe en guise de finition un produit de protection qui accentue son effet et l’embellit.

Heureusement, la peinture à effet (surtout le genre acrylique) ne coûte pas trop cher et on peut l’appliquer soi-même sur ses murs en respectant les règles définies dans le guide d’usage… Ou alors, on peut faire appel à un professionnel qui prendra en moyenne 30 euros par mètre carré de surface à peindre.