102 avenue des champs élysées 75008 paris
+33651857538
contact@peinture-paris.com

Dégat des eaux: quels travaux de peinture faire?

 

Réaliser des travaux de peinture après un dégât des eaux

Les dégâts des eaux font partie des sinistres qui sont généralement couverts par l’assurance multirisques habitation. Ainsi, lorsqu’ils surviennent, le premier réflexe est d’appeler son assureur pour qu’un constat soit fait. Ensuite, un professionnel prendra en charge les travaux de rénovation, parmi lesquels ceux de peinture.

Déclarer un dégât des eaux à son assureur

Les dégâts des eaux sont à signaler le plus tôt possible pour qu’une expertise soit faite dans les plus brefs délais, surtout si les dégâts sont constatés chez un tiers. Le délai légal est de 5 jours ouvrés à compter de l’inondation et du constat des dégâts qu’elle a provoqués.

De plus, pour que l’assureur prenne en charge les travaux de rénovation, il est essentiel de prouver que les dégâts des eaux se sont produits dans les circonstances prévues par le contrat d’assurance.

Note : une assurance contre les dégâts des eaux est obligatoire pour les locataires, mais elle n’est pas exigée pour les propriétaires.

Comment procéder ?

Il faut contacter son assureur par téléphone pour lui exposer la situation et lui demander un formulaire dit de constat amiable. Ce formulaire est très utile, car il permet de relater avec précision les circonstances dans lesquelles les dégâts se sont produits.

Ensuite, le sinistré envoie une copie de ce constat à son assureur et à son propriétaire s’il est locataire. Dans le cas où il est copropriétaire, le syndic de copropriété doit également recevoir copie du document.

Relativité de l’expertise

Une expertise n’est pas obligatoire lorsqu’il y a dégât des eaux, sauf si la valeur des dégâts matériels (y compris les travaux de peinture) dépasse 1 600 euros Hors Taxe. Mais pour plus de transparence, le particulier peut se faire assister d’un expert choisi par lui-même. Les honoraires de ce dernier peuvent être pris en charge par le bénéficiaire, ou alors par l’assurance protection juridique.

Les 2 décisions possibles de l’assureur

Si l’assureur est convaincu que les dégâts des eaux se sont produits dans les conditions décrites par le contrat d’assurance, il doit pouvoir prendre en charge la totalité ou la majorité des frais de rénovation. Ceux de la peinture sont généralement couverts en totalité.

Dans le cas où l’assureur rejette la demande d’indemnisation ou met trop de temps à se manifester, le particulier peut assumer à ses propres frais les réparations.

Demander un devis de peintre pour chiffrer les travaux

Que l’assureur prenne en charge les travaux ou non, il faudra absolument faire venir un artisan ou une entreprise spécialisée dans la peinture de rénovation après les dégâts des eaux pour obtenir un devis. En effet, le coût global des travaux de peinture va dépendre :

  • De la surface atteinte à repeindre
  • De la qualité et de la nature de la peinture à utiliser
  • De l’expérience de celui qui aura la responsabilité des travaux

Il n’est pas forcément indispensable de demander plusieurs devis à différentes sociétés après des dégâts des eaux, sauf si les travaux ne sont pas urgents. Dans ce cas, il est possible de prendre son temps pour étudier les devis et discuter avec plusieurs prestataires.

Pour obtenir un devis de peinture à transmettre à votre assureur, nous proposons un service de mise en relation simple et rapide avec des peintres professionnels agréés.

Otbenez un devis gratuit en ligne

devis peinture en ligne

A quel moment débutent les travaux ?

Les travaux ne peuvent être lancés que lorsque le logis est à sec ou lorsque son taux d’humidité descend à 20%. Il faut aussi s’assurer, avant le début des travaux, que les éventuelles fuites ont toutes été réparées, et qu’il y a plus de risque immédiat de dégâts.

Il n’y a pas de délai spécifique imposé par la loi, mais il est très important que les murs, les cloisons et les plafonds sèchent suffisamment avant d’être à nouveau recouverts de peinture. Autrement, la pause de peinture sur ces matériaux humides pourrait favoriser leur dégradation.

Note : un appareil spécifique est utilisé pour connaître le taux d’humidité des murs, des plafonds, des planchers, etc. On peut se le procurer soi-même en magasin, ou alors faire appel à un professionnel du bâtiment pour qu’il réalise le diagnostic.

Les différents types de produits à utiliser

Les dégâts des eaux laissent souvent des auréoles sur les murs, et ils facilitent par ailleurs le développement de la moisissure. Pour rendre à la maison sa première apparence, il faudra selon les besoins procéder à l’injection de résine dans les matériaux qui ont subi le sinistre, puis les enduire à nouveau de peinture.

3 types de produits peuvent être employés : les peintures hydrofuges, les hydrofuges de surface ou les enduits anti-humidité.

Les peintures hydrofuges

Les peintures hydrofuges sont des peintures prévues pour laisser circuler l’air et permettre le séchage progressif de la surface qu’elles recouvrent. Elles sont proposées dans les commerces sous différents coloris, dont le blanc, et conviennent aussi bien pour l’intérieur ou l’extérieur de la maison.

Par ailleurs, elles peuvent être lavées et recouvertes d’un autre revêtement sans danger. Elles sèchent en 2 heures au maximum et peuvent être appliquées sur n’importe quel type de matériau : béton, ciment, briques, etc.

Coût de la peinture hydrofuge

Le pot de 2,5 litres de peinture hydrofuge revient à 50 euros environ, 1 litre permettant de revêtir une surface de 3 à 5 mètres carrés.

Les hydrofuges de surface

Les hydrofuges de surface constituent aussi un traitement efficace contre l’humidité. Ils sèchent en seulement 30 minutes, mais ils ne sont pas compatibles avec tous les types de matériaux. Ils s’appliquent avec de l’eau ou avec un solvant chimique, et il est indispensable d’en répandre plusieurs couches pour plus d’efficacité.

Coût d’un hydrofuge de surface

L’hydrofuge de surface coûte entre 15 et 25 euros pour 5 litres. Il revient donc moins cher que la peinture hydrofuge, mais plus d’un litre est indispensable pour revêtir un mètre carré.

Les enduits anti-humidité

Ils sont recommandés pour les murs intérieurs exclusivement parce qu’ils rendent imperméable la surface qu’ils recouvrent. Ils colmatent également les fissures et peuvent être appliqués à la brosse.
Coût des enduits anti-humidité
Il faut prévoir 40 euros environ pour se procurer 2 litres d’enduit anti-humidité.

Bon à savoir

En général, les professionnels ne facturent pas l’opération de diagnostic qui leur permet de déterminer quel est le type de revêtement qui convient aux surfaces atteintes par les dégâts des eaux. Si l’on veut s’occuper soi-même des travaux de peinture, on peut commencer par faire venir un professionnel qui indiquera les produits et le revêtement adéquat. Ensuite, on peut se rendre soi-même en boutique pour faire les achats et réaliser ses travaux de peinture.